Comment réparer un sol béton ?

Votre revêtement  de sol industriel ou commercial est dégradé et il vous faut envisager une réparation.

Quels sont les solutions  techniques possibles ? Passons en revue les principales options. 

1) Ragréage complet. Coûteux et temps de séchage = immobilisation des surfaces

2) Réparation partielle. Risque de dégradation rapide 

3) Recouvrir avec des rouleaux de caoutchouc. Peu durable

4)  Dalle sol industriel  PVC emboîtables principe Puzzle. Rapide de pose et durable. 

Il existe évidemment quelques autres solutions mais peu adaptée aux activités des entreprises.

Refaire le sol complètement :

1) Tenir compte des coûts cachés pour la perte de production. Ceux-cis peuvent être parfois supérieur  à enveloppe de travaux !

2) Remettre en cause la nature de l’existant peut générer parfois des fortes économies .

3) Choisir avec soin l’entreprise qui va effectuer les travaux. le moins cher coûte parfois beaucoup plus cher en finalité.

 

Réparer partiellement :

1) Attention à la fiabilité et à la durée des « rustines » !.

2) Génère souvent quand même des arrêts de travail.

3) Les coûts par m2 seront bien supérieur à un chantier global.

 

Le principe en rouleaux ( collés ou pas) : 

1) Selon les contraintes mécaniques , souvent pas assez épais pour compenser les défauts 

2) supporte difficilement les forts trafics de chariot de manutention notamment en stockage et en plate forme logistique.  

3) Ne se répare pas. il faut changer le rouleau complet. Pas toujours simple. 

4) Attention à certains modèles au niveau de la norme feu qui est en vigueur pour les professionnels.  

 

Dalle PVC :  

1) Principe de sol plombant qui se clipse en queue d’arondes. Vous pouvez programmer cette pose en interne. Economie.

2) Réparable en quelques secondes seulement. gros atout en terme d’exploitation. 

3) N’immobile pas vos locaux.

4) Anti glisse aux normes R 10 d’origine. Important !

5) Gain phonique + thermique significatif.

6) Confort de travail pour les travailleurs en station debout. réduit les risques musculo squelettiques.   

En résumé : nous sommes resté « culturellement parlant » sur les options carrelage-résine-peinture et ragréage.

 Il existe une solution annexe à étudier qui peut être judicieuse en fonction de vos contraintes et de votre activité industrie, atelier ou tertiaire.  

 Dans ces domaine également les choses bougent. Attention aux solutions acquises par avance.