Quels revêtements choisir sur des sols humides ?

L’humidité qui monte à travers les chapes de béton, et les substrats peut représenter des problèmes importants pour l’exploitation de votre entreprise ou le simple sol garage de votre maison. Elle est souvent la cause de dommages irréversibles aux tapis et aux revêtements de sol tels que résine époxy, planchers de bois divers et les linos en vinyle qui finissent par pourrir… Dans de nombreux cas, l’ajout de membranes anti-humidité est plus que nécessaire avant la pose du nouveau plancher sur la surface existante. Examinons certains des soucis dus à l’humidité :

Humidité, pourquoi apparaît-elle sur des sols ?

La plupart des choses que l’on dit naturelles, s’équilibrent. Une tasse de thé très chaude va transférer sa chaleur dans la pièce (par sa vapeur) jusqu’à ce qu’ils soient à la même température exacte. En domaine chimique, des fortes concentrations d’un élément chimique se déplacera vers des zones à concentration qui sera plus faible. C’est la raison similaire pour laquelle notre respiration buccale sort comme de la vapeur par une température ambiante froide. Ce mouvement de circulation de vapeur est connu sous le terme de : diffusion. Des principes similaires s’appliquent à des sols de béton. Si l’humidité ou la quantité d’humidité contenue dans la dalle de béton est sensiblement différente de l’humidité présente dans l’air au-dessus de cette dalle, cette humidité latente essaiera de monter à la surface.

Pourquoi cela est-il un souci pour vos sols ?

Le béton en lui-même supporte bien la diffusion cette humidité. Cependant, comprenez que la vapeur d’eau qui monte à travers le sol peut rendre ces pièces humides et par ce biais favoriser la croissance plus ou moins rapide d’éventuelles moisissures. Ces soucis peuvent se produire sur un laps de temps assez long, il est variable, mais la majorité des problèmes arrivent lorsque nous stockons des objets, ou des revêtements de sol sur ces bétons devenus humides. Les revêtements de sol traditionnels (souvent fabriqués en couche) font ce qu’ils peuvent pour résister à l’humidité, parfois avec des résultats moyens… Différents problèmes peuvent alors apparaître.

Scellement, enduit divers et échec d’adhérence

Les produits chimiques que nous utilisons pour la finition des planchers béton peuvent être endommagés très facilement par ce phénomène d’’humidité. Ce sont des éléments coûteux à réparer. La grande majorité des revêtements et des produits de scellement ont un point d’humidité critique : quantité maximum d’humidité qu’un revêtement peut tolérer avant qu’il ne commence à se décomposer. Des marques significatives ainsi que des marques noirâtres peuvent commencer à se former sur le béton, et le coefficient d’adhérence peut chuter rapidement avec comme résultat un revêtement de sol sans accroche. Un processus de dégradation conduit très souvent à l’émanation de substance nocives qui peuvent devenir toxiques… ou qui engendrent des frais de nettoyage ainsi qu’un travail ingrat !

Bois massif, la mauvaise solution sur un sol humide

Les bois sont évidemment l’une des pires solutions couvre-planchers qu’il faut envisager de poser sur une surface humide. Les planches de bois ne se comportent pas bien avec les phénomènes d’humidité, peuvent se dilater d’une manière conséquente, pourrissent et se dégradent. Il en résulte des déformations et des coûts de remplacement.

Comment les dalles de sol PVC peuvent apporter une solution durable en milieu humide ?

L’atout principal du concept des dalles en pose flottante est que vous pouvez les poser sur n’importe quel support qu’il soit reconnu humide ou même avec des traces de salpêtre. Le système auto plombant (nommé également dalle plombante) ne nécessite pas de colle qui ne tiendrait pas. C’est le poids et la surface qui vont assurer l’adhérence sur le sol. Vous n’avez donc plus besoin “d’accroche mécanique“ de produit qui sont impossibles dans ce contexte d’humidité. La conception en nid d’abeilles au dos de la dalle est conçue à la base afin que le substrat présent puisse librement respirer. L’humidité qui remonte à travers le béton sera évaporée à travers la jointure de l’emboîtement de la dalle. La température différente entre le dessous et le dessus de la dalle crée ce phénomène d’évaporation naturelle. Les dalles PVC sont naturellement biocides et les bactéries qui provoquent les odeurs ne se développent pas au contact de cette matière.